Plan épargne retraite

Transformez vos impôts en épargne retraite.
Economisez jusqu’à 32 419 € d’impôts par an

Je compare les PER

Simulation en ligne 100% gratuite !

Qu’est-ce que l’épargne retraite et comment ça marche ?

Lors du passage à la retraite, nous percevons une pension du régime de base, ainsi qu’une retraite complémentaire. Mais notre système de retraite par répartition ne permet pas de profiter d’un niveau de vie inchangé. Dans ce contexte, la mise en place d’une épargne retraite à l’échelle individuelle devient nécessaire.

Quels sont les différents produits d’épargne retraite ? Comment fonctionne-t-elle ? Explications.

Les différentes formes de contrat d’épargne retraite

Il existe deux grandes familles de contrat d’épargne retraite :

  1. Les contrats d’épargne retraite individuels
  2. Les contrats d’épargne retraite collectifs

L’épargne retraite individuelle :

L’épargne retraite individuelle se différencie de l’épargne retraite collective par sa mise en place volontaire. Dans ce cas, l’épargnant peut choisir son contrat. Vous pouvez souscrire ce type de produits sur internet, auprès de votre banque ou d’un assureur.

👉 Il existe trois produits d’épargne qui permettent la constitution d’un revenu ou d’une rente lors du passage à la retraite :

Le Plan d’Epargne Retraite Populaire (PERP) :

Un produit d’épargne long terme ayant pour objectif principal la constitution d’une rente pour la retraite. Bien que le PERP ne soit plus commercialisé depuis 2019, les épargnants qui en sont déjà titulaires peuvent le conserver ou le transférer vers un nouveau PER.

Le Plan d’Epargne Retraite Individuel (PERIN) :

Créé en 2019 lors de la mise en place de la loi Pacte, le PERIN vient combler les inconvénients du PERP. Il permet un déblocage des fonds au moment de la retraite sous forme de rente, capital ou les deux. De plus, il offre une option de retrait supplémentaire en cas d’achat d’une résidence principale (contrairement au PERP).

L’assurance vie :

Un produit d’épargne long terme qui permet d’économiser pour tout type de projet de vie. Sur une assurance vie, le retrait des fonds est possible à tout moment, même avant la retraite. Cependant, elle n’offre pas de réduction d’impôt sur le revenu comme un PERP ou un PER.

👉 Ainsi, si vous n’avez pas encore mis en place de contrat d’épargne retraite, il vous faudra choisir entre le PER et l’assurance vie.

L’épargne retraite collective :

✅ L’épargne retraite collective est mise en place par l’employeur et profite à une partie ou l’ensemble des salariés.

Avant la création du PER en 2019, le type d’épargne retraite souscrit dépendait du statut professionnel et était réparti comme sur le schéma ci-dessous 👇
Les dispositifs d’épargne retraite avant et après la loi PACTE

Depuis la loi Pacte, le plan d’épargne retraite profite à tous les statuts professionnels. Aussi, la transférabilité des fonds d’un contrat à l’autre devient plus simple.

💡Ai-je intérêt à ouvrir un PER individuel si je suis titulaire d’un PER collectif ?
Il est tout à fait possible de cumuler PER individuel et PER collectif. De nombreux épargnants préfèrent opter pour un PERIN dans le but de réaliser des investissements diversifiés à fort potentiel de rentabilité. Rendez-vous sur notre comparateur gratuit pour découvrir les meilleurs PER du marché.

Plan d’Epargne Retraite et logique de compartiments :

Vous pouvez souscrire et alimenter un plan d’épargne retraite quelle que soit votre situation professionnelle. Toutefois chaque type de versement est associé à un compartiment en fonction de son origine.
Le PER se compose de 3 compartiments 👇

Le compartiment individuel :

Pour les versements volontaires de l’épargnant.

Le compartiment collectif :

Pour l’alimentation d’un employeur (intéressement, participation, abondement…).

Le compartiment obligatoire :

Pour les versements obligatoires (souvent réalisés dans cadre d’un plan d’épargne retraite obligatoire).

Combien faut-il avoir d’argent de côté pour la retraite ?

Une épargne retraite d’environ 30 à 50 % de la pension :

Lorsque vous serez à la retraite, vous percevrez entre 50 et 70 % de votre revenu d’activité grâce au régime de base et au régime complémentaire.
📌 En moyenne, il est donc recommandé d’avoir de côté de quoi vous constituer un complément de revenu d’environ 30 à 50 % de votre pension de retraite.

Le rôle de l’épargne retraite :

Face à ce constat, la mise en place d’un dispositif d’épargne à l’échelle individuelle devient indispensable.

Le principe de fonctionnement du PER est optimisé pour pallier la perte de revenu post-professionnelle grâce aux caractéristiques suivantes :

  • La gestion à horizon permettant d’adapter progressivement la composition du contrat, en la sécurisant à l’approche de la retraite ;
  • La déduction fiscale possible tout au long de la période d’activité professionnelle permet de réaliser de belles économies. Des sommes non négligeables qui sont capitalisées pour la retraite (sommes capitalisées = placées et qui génèrent des intérêts) ;
  • Une possibilité de sortie en rente, en capital (en une ou plusieurs fois), ou un mélange des deux options ;
  • Une possibilité d’alimentation libre et facultative.

Quand faut-il mettre en place un dispositif d’épargne retraite ?

L’épargne retraite est accessible à tous les âges :

En moyenne, les Français commencent à épargner volontairement pour la retraite vers 45 ans. Mais depuis la mise en place du PER, ils commencent à y penser bien avant.

Il n’y a pas d’âge idéal pour ouvrir un PER. La souscription peut se faire à tout moment, même pour un mineur.

Epargner pour la retraite le plus tôt possible : combien perçoit-on ?

Il est tout de même recommandé de programmer un investissement régulier vers une épargne retraite le plus tôt possible. Ainsi, l’effort d’épargne sera moins important et plus efficace.

💬 Prenons un exemple :

  • A partir de 30 ans, vous épargnez 200 € par mois sur un plan d’épargne retraite ;
  • A 62 ans (âge légal de départ à la retraite), vous aurez versé 76 800 € sur votre PER ;
  • Si vous êtes dans une TMI à 30 %, vous économiserez 720 € d’impôt / an soit environ 23 000 € jusqu’à la retraite ;
  • En comptabilisant une rentabilité moyenne de 2 % par an, vous bénéficierez d’environ 30 000 € d’intérêts et plus-values ;
  • Vous pourrez ainsi profiter d’un capital d’environ 130 000 € ou d’une rente viagère approximative de 300 € par mois (sans tenir compte de l’inflation).

Conclusion : 5 points à retenir sur l’épargne retraite

  • L’épargne retraite vient en supplément du régime de base et complémentaire obligatoire ;
  • Elle peut être souscrite au niveau individuel ou collectif (au niveau de l’entreprise) ;
  • Tout le monde peut souscrire un plan d’épargne retraite et cumuler PER individuel et collectif ;
  • Le montant d’épargne retraite optimal correspond en moyenne à 30 à 50 % de la future pension (de base + complémentaire) ;
  • Il est important de mettre en place une épargne retraite le plus tôt possible pour limiter l’effort d’épargne.

Ouvrir
un PER

Comprendre
le PER

Défiscaliser
sur un PER

Epargner
sur un PER

Un projet d’épargne retraite ? Réalisez une étude gratuite !

Exploitez tous les leviers de rentabilité du Plan d’Epargne Retraite grâce à notre comparateur et des conseils sur mesure.