Taux d'un plan épargne retraite

Le taux de rendement d'un PER en fait tout son intérêt. Pour répondre à la question, il est nécessaire de comprendre comment faire ses calculs car plusieurs éléments doivent être pris en compte, comme la durée de détention, le profil d'investisseur, les options fiscales d'entrée et de sortie, et bien entendu le choix des supports.

Se méfier de la rentabilité brute annoncée

De nombreux fournisseurs de plan épargne retraite communiquent sur la rentabilité moyenne des produits qu'ils commercialisent. Ces performances sont bien souvent à prendre avec des pincettes car elles ne tiennent pas compte de nombreux paramètres. Ainsi, même si le panier type de supports a effectivement atteint les chiffres annoncés, il faudra par exemple en déduire les frais de gestion :

  • frais d'ouverture
  • frais de versement
  • frais de gestion
  • frais d'arbitrage
  • frais de transfert

Et ceci sans oublier le volet fiscal que nous évoquerons plus bas. Notons qu'avec l'arrivée croissante d'acteurs uniquement présents en ligne, les frais moyens tendent à se résorber, poussant notamment les établissements historiquement présents à s'aligner peu à peu.

En outre, la pression politique pour limiter l'ensemble des frais de gestion se fait de plus en plus pressante, ce qui est à l'avantage des épargnants.

Découvrez l’excellente rentabilité du Plan Epargne Retraite

Votre simulation en ligne

Taux moyens en fonction du profil et de la durée de détention

Un PER étant, du point de vue de l'investissement, un panier diversifié de produits avec une volatilité variable, sa rentabilité suivra les grands mouvements des marchés. Qu'ils soient financiers ou immobiliers. L'histoire nous montre qu'une durée de détention longue, ce qui est ici le cas dans la mesure où un PER va vous accompagner tout au long de votre carrière professionnelle, permet d'espérer un taux de rentabilité annualisé plutôt fiable en fonction de votre profil d'investisseur :

 Profil PrudentProfil équilibréProfil dynamique
Détention de 15 ans (2006 - 2020) Inflation cumulée sur la période : 19,2 %
Performance totale46,4 %63,3 %75,1 %
Performance annualisée2,6 %3,3 %3,8 %
Détention de 10 ans (2011 - 2020) Inflation cumulée sur la période : 10,6 %
Performance totale29 %47,5 %66,8 %
Performance annualisée2,6 %4 %5,3 %
Détention de 5 ans (2016 à 2020) Inflation cumulée sur la période : 4,8 %
Performance totale9 %16 %22,9 %
Performance annualisée1,7 %3 %4,2 %

Ces rendements, fournis par l'AFG (association dont les membres sont les principaux gestionnaires d'actifs) sont nets de frais de gestion mais ne tiennent pas compte de la fiscalité de sortie. En outre, ces performances sont le fruit d'une gestion pilotée (donc géré par des professionnels de l'investissement).

Sans surprise, la performance totale s'améliore avec la durée de détention, mais plusieurs points sont intéressants à analyser :

  • prudence ne rime pas avec certitude : conserver un PER sur une durée minimale (5 ans) ne sera peut-être même pas rentable lorsque l'on tient compte de l'inflation et de la fiscalité de sortie : on tombe à 1 % par an avant fiscalité de sortie. Une détention plus longue apporte pour sa part une certaine stabilité (2,6 % par an) au-delà de 10 ans de détention ;
  • les profils équilibrés portent bien leur nom : entre 3 et 4 % de rendement annuel, et ce, quelle que soit la durée de détention ;
  • profils dynamiques et timing : un profil dynamique expose votre capital. Même si le temps permet de lisser le risque, une perte d'effet de levier précoce peut avoir des conséquences à très long terme. La crise de 2008 se traduit encore par une performance annualisée en baisse.

Ces données nous éclairent ainsi sur les stratégies à adopter ou à éviter.

Penser à prendre des options fiscales adaptées à votre situation

Ces performances nettes de frais ne représentent pas ce dont vous disposerez véritablement, et lorsque l'on ajoute la fiscalité de sortie, l'opération peut même être perdante. Ainsi, il est important de faire des prévisions, pourquoi pas sur la base de ces données, afin de simuler différents scénarios :

  • faut-il prendre l'option de déduction fiscale à l'entrée et placer l'économie faite sur un autre support ?
  • faut-il préférer une sortie en rente ou en capital par rapport à son taux d'imposition au moment de prendre sa retraite ?
  • un PER est-il une solution satisfaisante de protection en cas de décès

Les conseils d'un professionnel seront à cet effet déterminants pour vous accompagner dans tous vos choix, et définir une stratégie efficace.

Conclusion

Le taux d'un plan épargne retraite dépendra en grande partie des décisions que vous prendrez. Adopter une stratégie dynamique lorsque l'on est jeune permet d'initier un effet de levier couvrant très largement les frais et impôts.

Découvrez l’excellente rentabilité du Plan Epargne Retraite

Votre simulation en ligne

En savoir + sur le PER :